Emmanuel Lefebvre

Sophrologue

Tout d’abord rien ne me destinait à devenir sophrologue. Il s’agit d’une remise en question qui s’est étalée au fil du temps et d’une reconversion.
J’ai choisi ce métier en fonction de mes nouvelles valeurs :
C’est-à-dire l’envie d’aider les autres, leur apporter un bien-être, leur communiquer un savoir et un savoir-être. Et aussi le lien corps-esprit.

Après un cheminement personnel à travers un accompagnement thérapeutique reçu puis en explorant les pratiques corporelles telles que : Vittoz, qi gong, aikiryu taiso (aïkido), méditations puis de yoga.
Toutes ces techniques corporelles me procurant de nombreux bienfaits j’envisage une reconversion car je suis aussi bien passionné par le lien corps/esprit que par les relations humaines, vivier d’apprentissage et d’évolution.
Puis je me suis formé en sophrologie intégrative au Cenatho - Daniel Kieffer (formation inscrite au * RNCP, d’un niveau III reconnu par l’État) et obtient le diplôme de sophrologue praticien, ensuite une formation en conseiller en boutique d’alimentation saine et nutrition et aussi une formation à la Mindfulness (Méditation de pleine conscience - programmes MBCT – MBSR)

Après j’ai entamé une autre spécialisation « Acouphènes » module 1 et 2, module 3 en cours auprès de Patricia GREVIN.

Aujourd’hui, je souhaite vous faire profiter de ce formidable outil qu’est la sophrologie qui vous permet de dynamiser et d’adoucir votre vie quotidienne, d’acquérir une sérénité au fil du temps, de prendre du recul, d’optimiser vos capacités et votre potentiel. En plus d’être un outil, c’est une nouvelle façon de vivre son quotidien, de voir, de ressentir, de penser qui relie et remet en mouvement.
C’est un état d’être qui vise l’harmonie.

  • membre de la S.F.S. (Société Française de Sophrologie)
  • membre du S.S.P. (Syndicat des Sophrologues Professionnels)

* RNCP : répertoire national des certifications professionnelles

Litiges : "En cas de litige entre le professionnel et le consommateur, ceux-ci s’efforceront de trouver une solution amiable. A défaut d’accord amiable, le consommateur a la possibilité de saisir gratuitement le médiateur de la consommation dont relève le professionnel, à savoir l’Association des Médiateurs Européens (AME CONSO), dans un délai d’un an à compter de la réclamation écrite adressée au professionnel. La saisine du médiateur de la consommation devra s’effectuer : - soit en complétant le formulaire prévu sur le site internet de l’AME CONSO : www.mediationconso-ame.com ; - soit par courrier adressé à l’AME CONSO, 11 place Dauphine - 75001 Paris."